Le Programme de santé pour les personnes trans offre le démarrage de l’hormonothérapie, de l’aide pour obtenir une recommandation en chirurgie et du soutien aux personnes trans et non binaires de 17 ans et plus de la région d’Ottawa. Nous modelons nos services en fonction des besoins et des objectifs de transition de nos clients. Par exemple, certains recherchent une transition la plus féminisante ou masculinisante possible, alors que d’autres visent une apparence plus androgyne.

Notre modèle de service est fondé sur le document Sherbourne Guidelines for Gender-Affirming Primary Care with Trans and Non-Binary Patients (en anglais seulement)[1] Nos services ne cessent de s’améliorer grâce à nos clients et à d’autres experts.

Consentement éclairé

Les services offerts par le Programme de santé pour les personnes trans répondent à un processus collaboratif axé sur la préparation psychosociale et le consentement éclairé. C’est au fournisseur de soins de veiller à ce que vous sachiez à quoi vous attendre avec l’hormonothérapie, notamment en ce qui concerne les changements physiques et de l’humeur, les effets secondaires et les risques potentiels. Il ou elle vous guidera dans cette discussion en vous posant des questions sur vos objectifs de santé et de transition, avant de s’assurer que vous ayez tous les renseignements qu’il vous faut pour faire le meilleur choix pour vous-même.

Admission

Lors de votre rendez-vous d’admission avec la travailleuse ou le travailleur de soutien communautaire, on vous en apprendra davantage sur nos services, et on vous posera des questions sur vos objectifs de transition pour pouvoir vous aiguiller vers les bons programmes. On vous expliquera aussi ce qu’implique l’hormonothérapie et les interventions chirurgicales, et on vous demandera si vous voulez que l’on divulgue des renseignements sur vos problèmes de santé ou autre au fournisseur de soins avant votre première rencontre. Finalement, on vous dirigera vers les ressources de soutien dont vous aurez besoin (ex. counseling, ressources communautaires). La travailleuse ou le travailleur de soutien communautaire sera aussi en mesure de vous donner une idée des délais d’attente pour votre premier rendez-vous en clinique et vous parler d’autres options.

On vous demandera aussi si vous avez un médecin de famille. Si oui, on travaillera avec vous pour prévoir comment informer votre médecin de votre transition. La Clinique ne divulguera jamais de renseignements sans votre permission.

Démarrage de l’hormonothérapie

Plus bas, vous trouverez une description du processus typique de la Clinique pour les personnes qui souhaitent commencer une hormonothérapie féminisante ou masculinisante. Veuillez garder en tête que votre expérience pourrait être différente en fonction de vos objectifs de transition et de vos besoins.

Visite 1

Au début de votre première visite, la travailleuse ou le travailleur de soutien communautaire vous accueillera sur les lieux. Ensuite, vous rencontrerez une infirmière autorisée ou un infirmier autorisé et un fournisseur de soins (un médecin ou une infirmière praticienne ou un infirmier praticien). On vous posera beaucoup de questions à votre premier rendez-vous. Rappelez-vous qu’il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse.

L’infirmière évaluera vos signes vitaux (tension artérielle, taille, poids) et s’informera de vos antécédents médicaux, notamment de votre dossier d’immunisation.

Votre fournisseur de soins (médecin ou infirmière praticienne ou infirmier praticien) vous posera des questions ouvertes sur votre identité et votre expression de genre. Par exemple, on vous demandera « Comment décririez-vous votre identité de genre? », ou encore, « Quels effets pensez-vous que votre transition aura sur vos relations interpersonnelles? ». Pendant cette discussion, on cherchera à connaître le type de soutien auquel vous avez déjà accès, les gens autour de vous, vos objectifs de transition, et les effets qu’aura votre transition, selon vous, sur vos relations interpersonnelles, à l’école ou au travail, et sur votre situation de logement.

Votre fournisseur de soins vous parlera ensuite des risques associés à la prise d’hormones. Lors de cette discussion, on vous posera des questions sur votre santé. Très peu de raisons pourraient l’empêcher de vous prescrire des hormones. Par exemple, on ne vous prescrira pas un médicament si vous avez une allergie mortelle ou si vous êtes au stade final d’une insuffisance hépatique. Selon votre état de santé, il pourrait y avoir certaines contre-indications relatives qui pourraient accroître le risque de complications. Dans ce cas, votre fournisseur vous parlera de stratégies de gestion des risques.

À votre première visite, votre fournisseur de soins vous donnera un formulaire d’analyse sanguine (voir plus loin pour plus de détails). Vous devrez faire l’analyse avant votre deuxième visite.

Visite 2

La seconde visite a généralement lieu une semaine après la première. Vous verrez encore une fois l’infirmière autorisée ou l’infirmier autorisé et votre fournisseur de soins. L’infirmière prendra vos signes vitaux, et le fournisseur de soins évaluera vos analyses sanguines.

Pour les hormones féminisantes : Avec votre permission, le fournisseur de soins pourrait vous faire passer un examen ciblé. Il pourrait vouloir mesurer la circonférence de votre thorax pour établir un point de référence à partir duquel surveiller les changements. Il pourrait aussi vous suggérer de faire un examen du foie et de la circulation des membres inférieurs étant donné que l’œstrogène peut affecter le foie et augmenter le risque de caillots dans le sang. Il pourrait aussi vous offrir de faire un examen de dépistage du cancer des testicules (le cas échéant).

S’il ne semble pas y avoir d’autres aspects de votre état de santé à examiner, on vous parlera ensuite de vos options d’anti-androgènes, de leurs effets secondaires possibles et de leurs avantages. Vous pourrez ensuite décider quelle option vous convient le mieux.

Pour les hormones masculinisantes : Après avoir évalué votre analyse sanguine et établi qu’il ne semble pas y avoir d’autres aspects de votre état de santé à examiner, on vous parlera en détail des effets de la testostérone avant de vous faire une prescription.

Visite 3

Pour les hormones féminisantes : Ce rendez-vous a généralement lieu 4 à 6 semaines après la deuxième visite. Lors de la troisième visite, on discutera de la progression de votre anti-androgène. Si tout va bien, on vous prescrira de l’œstrogène.

Pour les hormones masculinisantes : Ce rendez-vous a généralement lieu 6 semaines après la deuxième visite. L’équipe évaluera votre progression et fera des ajustements si nécessaire.

Visites 4 et 5 (si nécessaire)

L’équipe continuera d’évaluer votre progression et de faire des ajustements si nécessaire. Lorsque vous aurez atteint la dose de maintien hormonal, vous obtiendrez votre congé de la clinique et vous devrez faire affaire avec votre fournisseur de soins de santé primaires ou un autre fournisseur de soins qui continuera à vous suivre.

Analyses sanguines

Il est important de faire des analyses sanguines pour établir une base à partir de laquelle votre fournisseur de soins pourra surveiller vos changements dans le temps. Les analyses permettent aussi de vérifier si des problèmes de santé pourraient agir sur la réaction de votre corps à des hormones ou des anti-androgènes.

Ce qui est mesuréPertinenceSur le formulaire d’analyseRaisons
Sucre et cholestérolPour les hormones féminisantes et masculinisantesÉvaluation glucose, lipidesSelon vos hormones sexuelles, votre corps transformera différemment le sucre et le cholestérol. Ce test permet d’avoir une mesure de référence.
Fonction hépatiquePour les hormones féminisantes et masculinisantesALAT, état immunitaire pour hépatite A, B, et CLa médication peut avoir un effet irritant sur le foie. Ces tests permettent d’avoir une mesure de base et de chercher des signes d’irritation du foie.
Formule sanguine complètePour les hormones féminisantes et masculinisantesFSCLa testostérone et l’œstrogène ont un effet sur l’hémoglobine et l’hématocrite dans le sang. Ce test permet d’avoir une mesure de référence.
Fonction rénalePour les hormones féminisantesCréatinine, sodium, potassiumUn anti-androgène pourrait affecter les reins. Ce test permet d’avoir une mesure de référence.
Taux d’hormonesPour les hormones féminisantes et masculinisantesTestostérone, hormone lutéinisante, estradiolCe test permet d’avoir une mesure de référence et de vérifier s’il y a des problèmes hormonaux.
Taux d’hormonesPour les hormones féminisantesProlactineCe test permet d’avoir une mesure de référence pour surveiller les effets de l’anti-androgène.

Médicaments et effets secondaires

Vous pouvez trouver plus de renseignements sur les types de médicaments prescrits, leurs effets secondaires et leurs coûts en consultant les documents Sherbourne Guidelines (en anglais seulement) en ligne :

Hormonothérapie féminisante :
https://www.rainbowhealthontario.ca/TransHealthGuide/gp-femht.html

Hormonothérapie masculinisante :
https://www.rainbowhealthontario.ca/TransHealthGuide/gp-mascht.html

Aide pour la recommandation en chirurgie

Nos services de soutien pour les interventions chirurgicales comprennent la transmission d’information sur les chirurgies possibles, ainsi que de l’aide pour l’approbation préalable de la couverture par l’Assurance Santé, les lettres d’évaluation pour les chirurgiens, et la préparation d’un plan pour l’intervention chirurgicale et les suivis.

Information

Notre équipe vous parlera des options d’interventions chirurgicales qui s’offrent à vous et vous donnera des renseignements sur les interventions couvertes par l’Assurance Santé et sur les chirurgiens qui les offrent.

Approbation préalable du remboursement de l’Assurance Santé et lettres d’évaluation

Pour subir des interventions chirurgicales qui sont remboursées par l’Assurance Santé, vous devez remplir un formulaire de demande d’approbation préalable du remboursement qui demande 1 ou 2 évaluations recommandant l’opération. Le nombre d’évaluations dépend du type d’intervention. Pour les chirurgies pectorales, on demande une évaluation recommandant l’opération signée par un médecin agréé ou une infirmière praticienne ou un infirmier praticien. Pour les chirurgies génitales, on demande deux évaluations : l’une d’un médecin agréé ou d’une infirmière praticienne ou d’un infirmier praticien, et l’autre d’un médecin agréé, d’une infirmière praticienne ou d’un infirmier praticien, d’une infirmière autorisée ou d’un infirmier autorisé, d’une ou d’un psychologue ou d’une travailleuse sociale inscrite ou d’un travailleur social inscrit détenant un diplôme de deuxième cycle.

Pour obtenir plus de renseignements, veuillez consulter la foire aux questions sur la chirurgie de transition* ici : https://www.rainbowhealthontario.ca/fr/collection-de-ressources/la-chirurgie-de-transition-foire-aux-questions-2/.

Processus d’évaluation pour l’intervention chirurgicale

En fonction des lettres d’évaluation dont vous aurez besoin, nous vous donnerons rendez-vous avec l’un de nos fournisseurs de soins (médecin ou infirmière praticienne ou infirmier praticien) ou l’un de nos conseillers. On vous posera des questions sur votre cheminement dans votre identité de genre et sur vos désirs et attentes par rapport aux interventions chirurgicales. On vous demandera aussi de parler de vos antécédents médicaux et sociaux, notamment de votre santé mentale et physique et de vos antécédents chirurgicaux, le cas échéant. Si c’est votre première fois à la clinique, il se pourrait qu’un membre du personnel infirmier vienne recueillir des renseignements sur vos antécédents médicaux avant votre rendez-vous d’évaluation.

Préparation d’un plan pour l’intervention chirurgicale et pour les soins post-opératoires

Notre équipe vous aidera à préparer un plan pour votre intervention chirurgicale et pour votre rétablissement. Vous devrez avoir accès à un logement sécuritaire, propre et stable où vous rétablir. Pendant la guérison, vos mouvements seront limités et vous pourriez avoir besoin d’aide pour fonctionner. Vous devrez penser à prendre congé du travail, et prévoir les coûts pour le transport, les médicaments et les courses. Vous aurez aussi besoin de soins post-opératoires pour assurer un bon rétablissement.


[1] Vous pouvez consulter le document à l’adresse suivante : https://www.rainbowhealthontario.ca/product/4th-edition-sherbournes-guidelines-for-gender-affirming-primary-care-with-trans-and-non-binary-patient/